• Boutique Atmosphère-RCMétal Gosselin Rabais Chocs-RCPuits artésiens GLFThaï Express Mont-LaurierVoitured usagées Mont-Laurier
  • Digital Communication telusEscarpins et Vilebrequins-RCJournal Le CourantFromagerie le P'tit train du nordKia Mont-Laurier
  • Ferme la Rose des VentsMicrobrasserie du lièvreSport Motorisé HondaPublicité FRFord macchabée

Show des LÈVE-TÔT

Lundi au vendredi de 6h00 à 10h00

Musique, entrevues, opinions, chroniques, sports,culture et météo.

Points de repères:

  1. Manchettes régionales:  6h05
  2. Revue de presse: 6h20
  3. Nouvelles régionales: 6h30 / 7h30 / 8h30
  4. Marchés boursiers: 6h40
  5. Sport  professionnel: 6h35 / 6h50 / 7h05 / 7h35 / 8h05 / 8h35
  6. Sport amateur: 7h50
  7. Humour: Jean-Claude Gélinas (la p’tite vite)  7h54
  8. Anniversaires: 7h10

 

Chroniqueurs:

Richard Labbé journaliste sportif à La Presse les mardis et vendredis  à 8 h 10 ainsi que Richard Hétu journaliste à New-York  correspondant  pour La Presse les lundis 8 h 10 nous livrent des chroniques plus qu’intéressantes sur des sujets qui les passionnent.

Archives

Émission du 11 avril 2017

RÉACTION DE DOMINIC BELL DIRECTEUR GÉNÉRAL DE CFLO FM À LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MAIRE ADRIEN:

 

La direction de CFLO fm et par le fait même de CFLO nouvelles tient à réagir aux propos de M. Michel Adrien, maire de la Ville de Mont-Laurier, tenus lors du point de presse du 6 avril 2017 à l’hôtel de ville de Mont-Laurier.

Dans le communiqué émis lors de cette conférence, le maire dit se voir contraint de remettre les pendules à l’heure. Je tiens personnellement à le rassurer, les pendules de l’information régionale sont à la bonne heure, celle de la transparence, de la communication et du rapport des faits tels qu’ils sont, et ce, dans le but de permettre à la population d’être au courant des divers dossiers qui concernent la municipalité à laquelle ils versent un montant significatif de taxes, et qui est gérée par des conseillers et un maire qu’ils ont eux-mêmes élus.

De dire dans ce même communiqué que : « la population […] comprend mal pourquoi l’actualité locale, au plan médiatique, laisse la perception qu’il existe des problèmes récurrents au niveau de la gestion de la Ville de Mont-Laurier, alors que la situation de la Ville n’a jamais été aussi favorable que ces dernières années », c’est de ne pas comprendre le rôle des médias… Et oui, mêmes ceux « locaux ».

Nous n’inventons pas les faits, nous les rapportons. Je tiens d’ailleurs à souligner le professionnalisme exemplaire des journalistes et animateurs de CFLO fm et de nos confrères du Journal le Courant; jamais les dossiers n’ont été traités avec subjectivité et jamais au grand jamais des allusions non fondées ont été rapportées. Les faits… que les faits. Quels sont-ils ces faits?

  • Il y a bel et bien litige dans le dossier de l’attribution du contrat de rénovation du centre sportif Jacques-Lesage (CSJL) et les liens entourant la Ville, le professionnel et l’entrepreneur SONT au cœur de ce litige, c’est un fait!
  • Suite à une plainte d’un citoyen, deux enquêteurs de l’UPAC ont rencontré des personnes à Mont-Laurier concernant divers dossiers, c’est un fait!
  • L’UPAC a bel et bien fait une demande pour obtenir des documents concernant le dossier de réfection du CSJL, c’est un fait!
  • 3 conseillers de la Ville de Mont-Laurier ont déposé une plainte à la Commission municipale du Québec (CMQ) visant un autre conseiller, c’est un fait!
  • La CMQ a jugé la preuve déposée assez crédible pour ouvrir une enquête, c’est aussi un fait!

Alors, est-ce que c’est une perception mal fondée si la population perçoit qu’il existe des problèmes récurrents au niveau de la gestion? Nous ne sommes pas là pour répondre à cette question, nous laissons le bon soin à la population de se faire elle-même sa propre idée, mais nous voyons à lui fournir le plus d’informations possibles pour le faire.

Et si M. le Maire veut laisser entendre que les médias ne parlent que de choses négatives concernant la Ville de Mont-Laurier, j’aimerais lui rappeler que les médias, locaux ou nationaux, ne sont pas des boîtes de communication à l’emploi des municipalités; nous diffusons l’information que nous recueillons. Quand quelqu’un nous met sur la piste d’une information, nous enquêtons pour savoir si la nouvelle est fondée, si elle est d’intérêt public, et laissons TOUJOURS le droit de réponse à la Ville ou aux personnes impliquées.

En ce qui concerne les nouvelles positives de la Ville de Mont-Laurier, il faut croire que le maire et son administration n’écoutent pas beaucoup la radio ou ne lisent pas beaucoup leur journal local, puisque depuis toujours, les médias locaux soutiennent et encouragent les initiatives positives, qu’elles soient municipales, provinciales, communautaires ou individuelles. Nous nous faisons une fierté d’être fiers de notre communauté! Les médias locaux ont été les premiers à célébrer et à louanger la venue de l’Espace théâtre! Mais, nous avons aussi le devoir de rapporter que la salle fait un déficit plus grand que prévu, ce n’est pas  du négativisme… juste du réalisme.

Peut-être que toutes les informations ne se rendent pas à nos oreilles, ou à tout le moins de la manière dont la Ville le souhaiterait. Pour remédier à cet état de fait, la Ville de Mont-Laurier pourrait se doter d’une équipe en communication digne de ce nom. En plus d’aider à faire briller les réalisations de la Ville, cela aiderait sûrement dans les relations avec les médias et dans la compréhension du mandat de ces derniers.

Finalement, à titre personnel, j’aimerais souligner, encore une fois, l’immense travail et l’énorme courage des gens qui font l’information en région. Ils le font en toute liberté et sans pression de leur direction, quitte à égratigner au passage des clients publicitaire des boîtes pour laquelle ils travaillent. Ils n’éprouvent nul plaisir à révéler des informations qui peuvent nuire à certaines personnes, des connaissances, des amis, voire de la famille, que ce soit d’eux-mêmes ou de leurs collègues ou patrons. Ils le font au détriment des regards fuyants au café, des menaces déguisées ou non qu’ils reçoivent. Ils n’ont rien contre ceux sur qui ils écrivent… Ils ne font que rapporter des informations qu’ils ont apprises. En bref, ils ne font que leur travail! D’ailleurs si tout le monde le faisait aussi bien, ils auraient beaucoup moins d’histoires à rapporter!!!

Depuis toujours, les médias agissent comme chiens de garde de la démocratie, ils agissent comme un rempart en détenant la balance du pouvoir, celle du peuple. Sans médias, nul scandale des commandites, nul printemps arabe, nul commission Charbonneau, etc. N’en déplaise à M. le maire Adrien et à tous ceux qui aimeraient mieux que nous ne rapportions que les bonnes nouvelles, nous continuerons à faire notre travail de façon professionnelle et objective, et ce, en laissant toujours nos micros ouverts à tous les intervenants des dossiers que nous traitons, c’est aussi ça la liberté d’expression!

DOMINIC BELL

Directeur général

CFLO FM