°C |

Santé

Partager cet article

Alexandre Dubé

juillet 19, 2021

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides s’est tourné vers le tribunal administratif du travail

On se rappelle la grève illégale de mardi soir des infirmières de l’urgence de l’hôpital de Mont-Laurier.

Le CISSS qui disait toujours privilégier le dialogue avec les syndicats avant la voie juridique, a pourtant décidé de se tourner vers le tribunal administratif du travail.

Le syndicat des professionnelles en soins des Laurentides affilié à la FIQ (FIQ-SPSL) clame la mauvaise foi et déplore que plutôt que de les soutenir et de déployer tous les efforts afin de traverser la pénurie de main-d’œuvre, l’employeur a cherché à les punir et les faire taire.

Dans sa décision, le Tribunal administratif du travail rejette la demande du CISSS relativement au travail en heures supplémentaires sur une base volontaire et il ordonne aux infirmières de l’Urgence de l’Hôpital de Mont-Laurier de cesser immédiatement de refuser de façon concertée de fournir leur prestation usuelle de travail.

À DÉCOUVRIR AUSSI